Vieilles et pauvres | GRAPA et mise sous surveillance

Parce qu’elles ont travaillé gratuitement au foyer, interrompu leur carrière, travaillé à temps partiel… De nombreuses pensionnées sont reconnues trop pauvres et peuvent faire appel à la Garantie de Revenus des Personnes Agées (Grapa).

L’État n’accorde pas cette maigre allocation de survie sans infliger contrôles et humiliations : limitation des jours d’absence en-dehors du pays, limitation des séjours en Belgique hors du domicile, obligation d’avertir les autorités avant ces déplacements, contrôle par les facteurs/trices de bpost… “une personne qui ne pourrait vérifier tous les 5 jours sa boîte aux lettres prendrait le risque d’une suspension de la Grapa”

La carte blanche «Grapa: les principales victimes du système actuel sont des femmes» dont nous sommes signataires détaille l’ampleur du problème et rappelle l’importance de cette question pour le mouvement féministe.

Nous sommes précaires, nous sommes vénère, et nous ne nous laisserons pas faire. Rendez-vous les 8 et 9 mars partout en Belgique pour la grève des femmes*.

Vous êtes pensionnée et vous faites grève de la consommation, du soin aux autres, des études ou du travail domestique ? Sortez vos gants de vaisselle au balcon, affichez les couleurs de la grève à vos fenêtres et participez aux actions près de chez vous !

*nous sommes un collectif sans hommes cisgenre. Cisgenre désignant toute personne qui se reconnaît dans le genre qui lui a été assigné à la naissance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *