Après la grève un confinement, en confinement la grève? Retour sur les derniers mois des groupes 8 maars

Au lendemain de la 2ème grève féministe belge des 8 et 9 mars 2020, le confinement d’une partie de la population nationale a été décidé par les autorités pour tenter d’endiguer la pandémie COVID 19. S’est ainsi ouverte une période de crise sanitaire, politique et sociale d’ampleur, qui a mis plus d’un.e d’entre nous dans la peur, la misère, la colère… Les groupes locaux du Collecti.e.f ont vécu ce début de crise différemment les uns des autres, et nous relayons ici ce qu’il en est sorti de propositions politiques, messages de soutien, actions symboliques et de solidarité. Toute l’étendue de cette crise et de ses conséquences économiques, politiques, sociales, sanitaires, psychologiques… reste encore à découvrir, à nous de visibiliser la détresse des nôtres et de lutter contre le système qui la provoque.

Les violences conjugales, l’autre pandémie

Un des premiers constats, des plus alarmants, et ce dès les premières semaines de confinements en Belgique comme ailleurs avant : les violences conjugales et familiales augmentent. De nombreuses lignes d’appel, centres d’hébergements d’urgence et codes de détresse ont été mis en place, mais souvent trop peu et bien tard.

“Être confinée ne signifie pas qu’on ne peut pas fuir. Vous n’êtes pas seules.”

8 Maars Mons, 27 mars 2020

Dès la mi-mars les groupes locaux commencent à relayer les aides d’urgence, à Bruxelles, Tournai, Hasselt (8 maars Limburg), Gand, Mons, Anvers… Le 8 maars Antwerpen signe une lettre ouverte pointant l’urgence de la situation et rejoint la campagne en ligne “#BloomForChange – Maak een PUNT. van seksueel geweld” d’une asbl locale de prévention des violences sexuelles.

Le travail reproductif: une 1ère ligne plus visible que jamais

L’ensemble des travaux nécessaires à la reproduction sociale (nourrir, laver, allaiter, lessiver, soigner, éduquer…) et plus particulièrement le soin aux autres (care), qu’ils soient effectués dans ou en-dehors du foyer, qu’ils soient mal payés ou pas payés du tout, ont sans doute secondé le virus en termes de visibilité durant le 1er confinement.

Continuer la lecture de « Après la grève un confinement, en confinement la grève? Retour sur les derniers mois des groupes 8 maars »